Bodin – Blanc Emile Bodin – Cassis Blanc 2019 75cl

15,50

Bodin – Blanc Emile Bodin – Cassis Blanc 2019 75cl

15,50

Vinifications : Dès son arrivée à la cave, la vendange est distribuée vers un érafloir, ce qui permet de séparer les baies de raisins de la rafle indésirable. Les raisins sont ensuite refroidis à une température de 10°, puis acheminés vers des pressoirs pneumatiques, qui permettent un pressurage doux et progressif, préservant la finesse aromatique de notre vendange. Le moût est maintenu à basse température. La fermentation s’effectue dans des cuves thermorégulées entre 16 et 18°. Les vins terminés sont assemblés, puis filtrés durant l’hiver. Terroir : Argilo-calcaire.

Culture : Raisonnée. Vignes conduites en cordon de Royat – Vendanges vertes, afin de supprimer l’excédent de raisin – Rendement de 35 hl/ha.

Cépages : 40% Marsanne, 40% Ugni Blanc, 20% Clairette.

Vendanges : Manuelles fin Août/début Septembre, selon la maturité – Tri sélectif à la cueillette et transport du raisin intact en caissettes.

Notes de dégustations : Dégustation : Caractéristique par son goût de « pierre à fusil », ce vin a fait la renommée du Cassis Bodin. Nez très expressif, minéral, floral, d’une grande fraîcheur, aux notes d’agrumes.

Accord mets/vins : Idéal avec les coquillages, poissons grillés, bouillabaisses.

LES + VINOTHENTIQUE

Emile Bodin est né à Marseille le 6 novembre 1881. En 1883, la grave épidémie de choléra oblige la famille à quitter Marseille pour Cassis. Elle s’installe dans la maison de campagne familiale, qui deviendra le célèbre mas « Calendal ». A 13 ans, Emile Bodin orphelin de père et de mère est élevé par sa tante.

A 18 ans, en véritable autodidacte, il commence à rénover le vignoble attenant, qui comme partout en France avait été dévasté par le phylloxéra. En 1901, avec son ami Jules Savon, il utilise pour ses greffes, des plants rapportés du Texas. Dont les racines résistent à ce puceron parasite. Ils ont ainsi été les précurseurs d’un vin différent. Sec et minéral, qui a su tirer toute la richesse du terrain argileux et calcaire cassidain, jusqu’alors renommé pour son muscat. Emile Bodin est le premier en Provence à vendre son vin en bouteilles.

La marque

La marque «BODIN» est alors déposée et reconnue dans le monde entier. En 1918, la propriété est complétée par l’acquisition du Château de Fontblanche. Défenseur de l’environnement, au sens le plus noble du terme, botaniste, cet « amoureux fou de Cassis » est aussi majoral du Félibrige. Il se lie d’amitié avec le célèbre poète, Frédéric Mistral. Qui du coup décrit son vin en lui dédiant ces vers : « L’abeille n’a pas de miel plus doux, il brille comme un diamant limpide, sent le romarin, la bruyère et le myrte, qui couvrent nos collines et dansent dans le verre. »

Le 15 mai 1936, Cassis obtient la protection de l’appellation contrôlée, ce qui en fait l’une des plus anciennes. Avec également Châteauneuf du Pape, Arbois, Monbazillac et Tavel. Après son décès en 1969, à l’âge de 88 ans, sa fille Madeleine, épouse Bontoux, poursuit naturellement l’oeuvre engagée par son père. En 1973, son petit-fils Jean-Jacques, entreprend la construction d’une nouvelle cave, aux techniques plus adaptées.

Aujourd’hui

Nicolas, épaulé de son fils Emile, marche sur les traces de ses aînés, avec la même détermination et la volonté d’innover. L’élaboration de nouvelles cuvées élevées en fût d’acacia pour le blanc et chêne pour le rouge, ainsi que la réimplantation du Muscat, cépage disparu de l’appellation, qui avait permis d’écrire les premières lettres de Noblesse des vins de Cassis. Nul doute que les deux hommes, animés par le désir de surprendre, réservent encore bien des surprises !!!

Poids 1.6 kg

Avis clients

Avis

Il n'y a pas encore de commentaires sur le produit.

Seulement clients qui ont acheté ce produit peuvent laisser un commentaire.

Bodin – Blanc Emile Bodin – Cassis Blanc 2019 75cl

Vinifications : Dès son arrivée à la cave, la vendange est distribuée vers un érafloir, ce qui permet de séparer les baies de raisins de la rafle indésirable. Les raisins sont ensuite refroidis à une température de 10°, puis acheminés vers des pressoirs pneumatiques, qui permettent un pressurage doux et progressif, préservant la finesse aromatique de notre vendange. Le moût est maintenu à basse température. La fermentation s’effectue dans des cuves thermorégulées entre 16 et 18°. Les vins terminés sont assemblés, puis filtrés durant l’hiver. Terroir : Argilo-calcaire.

Culture : Raisonnée. Vignes conduites en cordon de Royat – Vendanges vertes, afin de supprimer l’excédent de raisin – Rendement de 35 hl/ha.

Cépages : 40% Marsanne, 40% Ugni Blanc, 20% Clairette.

Vendanges : Manuelles fin Août/début Septembre, selon la maturité – Tri sélectif à la cueillette et transport du raisin intact en caissettes.

Notes de dégustations : Dégustation : Caractéristique par son goût de « pierre à fusil », ce vin a fait la renommée du Cassis Bodin. Nez très expressif, minéral, floral, d’une grande fraîcheur, aux notes d’agrumes.

Accord mets/vins : Idéal avec les coquillages, poissons grillés, bouillabaisses.

15,50

Bodin – Blanc Emile Bodin – Cassis Blanc 2019 75cl

15,50

LES + VINOTHENTIQUE

Emile Bodin est né à Marseille le 6 novembre 1881. En 1883, la grave épidémie de choléra oblige la famille à quitter Marseille pour Cassis. Elle s’installe dans la maison de campagne familiale, qui deviendra le célèbre mas « Calendal ». A 13 ans, Emile Bodin orphelin de père et de mère est élevé par sa tante.

A 18 ans, en véritable autodidacte, il commence à rénover le vignoble attenant, qui comme partout en France avait été dévasté par le phylloxéra. En 1901, avec son ami Jules Savon, il utilise pour ses greffes, des plants rapportés du Texas. Dont les racines résistent à ce puceron parasite. Ils ont ainsi été les précurseurs d’un vin différent. Sec et minéral, qui a su tirer toute la richesse du terrain argileux et calcaire cassidain, jusqu’alors renommé pour son muscat. Emile Bodin est le premier en Provence à vendre son vin en bouteilles.

La marque

La marque «BODIN» est alors déposée et reconnue dans le monde entier. En 1918, la propriété est complétée par l’acquisition du Château de Fontblanche. Défenseur de l’environnement, au sens le plus noble du terme, botaniste, cet « amoureux fou de Cassis » est aussi majoral du Félibrige. Il se lie d’amitié avec le célèbre poète, Frédéric Mistral. Qui du coup décrit son vin en lui dédiant ces vers : « L’abeille n’a pas de miel plus doux, il brille comme un diamant limpide, sent le romarin, la bruyère et le myrte, qui couvrent nos collines et dansent dans le verre. »

Le 15 mai 1936, Cassis obtient la protection de l’appellation contrôlée, ce qui en fait l’une des plus anciennes. Avec également Châteauneuf du Pape, Arbois, Monbazillac et Tavel. Après son décès en 1969, à l’âge de 88 ans, sa fille Madeleine, épouse Bontoux, poursuit naturellement l’oeuvre engagée par son père. En 1973, son petit-fils Jean-Jacques, entreprend la construction d’une nouvelle cave, aux techniques plus adaptées.

Aujourd’hui

Nicolas, épaulé de son fils Emile, marche sur les traces de ses aînés, avec la même détermination et la volonté d’innover. L’élaboration de nouvelles cuvées élevées en fût d’acacia pour le blanc et chêne pour le rouge, ainsi que la réimplantation du Muscat, cépage disparu de l’appellation, qui avait permis d’écrire les premières lettres de Noblesse des vins de Cassis. Nul doute que les deux hommes, animés par le désir de surprendre, réservent encore bien des surprises !!!

Poids 1.6 kg

Avis clients

Avis

Il n'y a pas encore de commentaires sur le produit.

Seulement clients qui ont acheté ce produit peuvent laisser un commentaire.

Bodin – Blanc Emile Bodin – Cassis Blanc 2019 75cl

Vinifications : Dès son arrivée à la cave, la vendange est distribuée vers un érafloir, ce qui permet de séparer les baies de raisins de la rafle indésirable. Les raisins sont ensuite refroidis à une température de 10°, puis acheminés vers des pressoirs pneumatiques, qui permettent un pressurage doux et progressif, préservant la finesse aromatique de notre vendange. Le moût est maintenu à basse température. La fermentation s’effectue dans des cuves thermorégulées entre 16 et 18°. Les vins terminés sont assemblés, puis filtrés durant l’hiver. Terroir : Argilo-calcaire.

Culture : Raisonnée. Vignes conduites en cordon de Royat – Vendanges vertes, afin de supprimer l’excédent de raisin – Rendement de 35 hl/ha.

Cépages : 40% Marsanne, 40% Ugni Blanc, 20% Clairette.

Vendanges : Manuelles fin Août/début Septembre, selon la maturité – Tri sélectif à la cueillette et transport du raisin intact en caissettes.

Notes de dégustations : Dégustation : Caractéristique par son goût de « pierre à fusil », ce vin a fait la renommée du Cassis Bodin. Nez très expressif, minéral, floral, d’une grande fraîcheur, aux notes d’agrumes.

Accord mets/vins : Idéal avec les coquillages, poissons grillés, bouillabaisses.

PRIX VIN DIRECT CAVE

15,50

Bodin – Blanc Emile Bodin – Cassis Blanc 2019 75cl

15,50

LES + VINOTHENTIQUE

Emile Bodin est né à Marseille le 6 novembre 1881. En 1883, la grave épidémie de choléra oblige la famille à quitter Marseille pour Cassis. Elle s’installe dans la maison de campagne familiale, qui deviendra le célèbre mas « Calendal ». A 13 ans, Emile Bodin orphelin de père et de mère est élevé par sa tante.

A 18 ans, en véritable autodidacte, il commence à rénover le vignoble attenant, qui comme partout en France avait été dévasté par le phylloxéra. En 1901, avec son ami Jules Savon, il utilise pour ses greffes, des plants rapportés du Texas. Dont les racines résistent à ce puceron parasite. Ils ont ainsi été les précurseurs d’un vin différent. Sec et minéral, qui a su tirer toute la richesse du terrain argileux et calcaire cassidain, jusqu’alors renommé pour son muscat. Emile Bodin est le premier en Provence à vendre son vin en bouteilles.

La marque

La marque «BODIN» est alors déposée et reconnue dans le monde entier. En 1918, la propriété est complétée par l’acquisition du Château de Fontblanche. Défenseur de l’environnement, au sens le plus noble du terme, botaniste, cet « amoureux fou de Cassis » est aussi majoral du Félibrige. Il se lie d’amitié avec le célèbre poète, Frédéric Mistral. Qui du coup décrit son vin en lui dédiant ces vers : « L’abeille n’a pas de miel plus doux, il brille comme un diamant limpide, sent le romarin, la bruyère et le myrte, qui couvrent nos collines et dansent dans le verre. »

Le 15 mai 1936, Cassis obtient la protection de l’appellation contrôlée, ce qui en fait l’une des plus anciennes. Avec également Châteauneuf du Pape, Arbois, Monbazillac et Tavel. Après son décès en 1969, à l’âge de 88 ans, sa fille Madeleine, épouse Bontoux, poursuit naturellement l’oeuvre engagée par son père. En 1973, son petit-fils Jean-Jacques, entreprend la construction d’une nouvelle cave, aux techniques plus adaptées.

Aujourd’hui

Nicolas, épaulé de son fils Emile, marche sur les traces de ses aînés, avec la même détermination et la volonté d’innover. L’élaboration de nouvelles cuvées élevées en fût d’acacia pour le blanc et chêne pour le rouge, ainsi que la réimplantation du Muscat, cépage disparu de l’appellation, qui avait permis d’écrire les premières lettres de Noblesse des vins de Cassis. Nul doute que les deux hommes, animés par le désir de surprendre, réservent encore bien des surprises !!!

Poids 1.6 kg

Avis clients

Avis

Il n'y a pas encore de commentaires sur le produit.

Seulement clients qui ont acheté ce produit peuvent laisser un commentaire.